Intitulé "Farid Belkahia ou l’art en liberté", le premier ouvrage collectif est réalisé à l’initiative de la Fondation Farid Belkahia créée par Rajae Benchemsi, l’épouse de l’artiste, pour perpétuer son œuvre et sa mémoire. Cette œuvre bilingue (français-anglais) parue en coédition entre la Fondation Farid Belkahia et les éditions Skira (Paris) réunit les contributions des participants au colloque international, qui s’est tenu à Marrakech à l’occasion de l’inauguration de cette fondation et de son musée en 2016. Prétexte à une confrontation de regards autour de Farid Belkahia et de son œuvre, cet ouvrage de 208 pages prouve que cet artiste a désormais droit de cité dans le nouveau récit de la modernité qui reste à écrire.

Ecologiste avant la lettre

Le deuxième livre paru sous le titre "Farid Belkahia : l’entre-Monde ou la symbolique de l’arbre", est une monographie qui montre l’intérêt que cet artiste portait à l’arbre et permet une ample compréhension sur sa dimension symbolique et spirituelle.

Ecologiste avant la lettre, Farid Belkahia dès le milieu des années soixante, rompt avec la peinture à l’huile et ne travaille plus qu’avec des pigments naturels sur des matériaux fortement utilisés dans les arts traditionnels, le cuivre et la peau. En outre, il n’abandonnera jamais le papier, constant tout au long de sa vie, et qui sera un support privilégié pour interroger l’arbre, tant dans sa dimension réelle que symbolique. 

La thématique de l’arbre apparait chez Farid Belkahia dès la période expressionniste, s’étalant de 1953 à 1963. En 1961, à la suite d’un égarement dans une forêt de Tatras, il peint une série de forêts. Il ne cessera depuis, de réaliser des œuvres sur l’arbre dans les divers matériaux qu’il explorera, le cuivre et la peau mais aussi l’acier Corten et le plâtre.

Un des fondateurs de l’art contemporain au Maroc

Farid Belkahia (1934-2014), considéré comme l’un des fondateurs de l’art contemporain au Maroc, a mené dès les années soixante une recherche artistique aux expressions multiples et un travail de réflexion fondamental sur les nouvelles voies d’accès à la modernité.

Il a creusé durant plus de soixante ans un sillon artistique ponctué de ruptures, de défis et de renouvellement audacieux. Préconisant une liberté de créer en perpétuelle reconquête, il a élaboré une œuvre en résonnance avec son environnement naturel et culturel.
Pionnier de l’art contemporain et moderne du Maroc, Farid Belkahia devient très tôt et avec engagement, un ambassadeur de la continuité artistique du Maroc, en faisant du rapport entre la tradition vivante et la modernité, son axe de pensée.

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la Fondation Farid Belkahia, créée en mars 2015, a été inaugurée en 2016. Elle a pour but principal le rayonnement de l’œuvre de l’artiste. 

A rappeler que ces deux ouvrages ont été publiés avec le soutien du Groupe OCP et du ministère de la Culture.