Sans surprise notable, la première session du Bac cette année revêt les mêmes caractéristiques : meilleurs taux de réussite dans les matières scientifiques et techniques et chez les filles qui restent en tête. Cependant malgré l’annonce d’une progression des résultats par rapport à l’année précédente, avec un succès particulier au Bac international, les problèmes liés aux défaillances pédagogiques, aux inégalités, au manque d’orientation et à la recrudescence de la violence sont loin d’être surmontés. La réforme entamée est encore en butte au long passif du système, loin de l’objectif d’une « école de justice sociale ».